Partagez  | 
 

 Année 425 : Les ruines de Kéléna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Erdraug
Prez
avatar

Nombre de messages : 1605

Personnage à Aube
Nom: Maxime
Rôle: Un peu de tout
Délégation: Orga - Créateur du monde

MessageSujet: Année 425 : Les ruines de Kéléna   Lun 08 Oct 2007, 16:43

Janvier à Mars 425
Jeu virtuel et résolution de bataille



Le premier trimestre 425 est le théâtre de sanglants affrontements dans le Néméton dans le cadre de ce que l’Histoire appelle déjà la Dualiade. Kalandoriens, Rejlords et Rorims font tout leur possible pour se rendre maître de la terre sainte par la voie des armes et la voie diplomatique.





1. Kira s’énerve

La Khan Kira des Rorims a décidé de renouer avec les traditions de son peuple. Plus question de négociation ou de tergiverser avec l’ennemi. Elle a ainsi porté l’essentiel de son armée au sud pour bloquer la progression Rejlord tandis que le reste de ses hommes appliquaient la politique de la terre brûlée sur tout l’ouest du Néméton, dévastant cette région qui mettra de nombreuses années à s’en remettre.

Kira alla plus loin encore en capturant des Aradiens qu’elle voulait faire parvenir à Arkyon en tant qu’esclave mais le convoi a été repéré par les éclaireurs de Kyriel.



2. Acte héroïque Rejlord

Suite aux informations de ses éclaireurs, Kyriel ne pouvait laisser les aradiens réduits en esclavage et décida de lancer ses 400 Rejlords contre les 800 cavaliers de Kira afin de faire une percé et pouvoir atteindre la colonne de prisonniers.

La charge Rejlord fut terrible et les Avelars ne tinrent pas le choc, préférant retraiter selon leurs tactiques habituelles. Kyriel lança alors ses meilleurs hommes à la poursuite des esclaves et il revint à la tête d’une colonne d’Aradiens rescapés de justesse.

Cette manœuvre et la retraite des Avelars sur leur nouveau front a permis à Kyriel de gagner une seigneurie de plus et d’y installer sa ville de Celeb afin de donner un toit aux aradiens recueillis et de reposer ses Rejlords qui combattent seuls en infériorité numérique depuis 7 mois.



3. Manœuvre géniale d’Aetius

Devant la politique de la terre brulée, Aetius ne lança pas ses légions dans le no man’s land comme l’avait voulu Kira. Il maintint au contraire un front uni en avançant avec prudence jusqu’à la limite de la frontière définie lors du mariage du sénateur Publius Gracius Scaurus. Il s’est ainsi rendu maître de sa partie du Néméton sans avoir à se battre et tout le front sur lequel sont concentrés les Avelars devra être géré par les Edrules selon leurs propres termes.

Néanmoins, Aetius donna l’ordre à sa deuxième cohorte ainsi qu’à la cohorte sabarienne d’avancer à marche forcée vers Arkyon depuis la frontière sabarienne et de construire un fort le soir. Le Patrice a donc en théorie planté une épine dans le flanc de Kira qui devrait reculer pour garder un front uni. Mais contre toute attente, les Rorims ne bougèrent pas !!!



4. Kira réunit quelques clans Avelars

Suite à une réunion de certains Khan et grâce au retour dans les traditions de Kira et à sa capacité diplomatique, le clan Ales décida de se porter dans le Néméton et commença par poser le siège autour de l’oppidum Kalandorien nouvellement créé. Les combats sont rudes et de nombreuses escarmouches ont lieu mais les Ales tiennent le siège avec rigueur.



5. Bel II d’Edrulie lève le ban et se rend dans le Néméton

Le roi Bel II a levé le ban et se rend faire la Dualiade. Il a concentré son armée en la ville nouvellement fondée de Celeb pour rejoindre son Drake Kyriel.





Conclusion :

Le Néméton est en proie au chaos de la guerre et les populations aradiennes en pâtissent. La Dualiade prend des proportions immenses mais nul ne sait qui vaincra lors de ces affrontements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erdraug
Prez
avatar

Nombre de messages : 1605

Personnage à Aube
Nom: Maxime
Rôle: Un peu de tout
Délégation: Orga - Créateur du monde

MessageSujet: Avril 425: Les ruines de Kéléna   Lun 08 Oct 2007, 16:44

Avril 425
Les ruines de Kéléna



Le premier trimestre 425 est le théâtre de sanglants affrontements dans le Néméton dans le cadre de ce que l’Histoire appelle déjà la Dualiade. Kalandoriens, Rejlords et Rorims font tout leur possible pour se rendre maître de la terre sainte par la voie des armes et la voie diplomatique.





1. Kéléna tombe réellement en ruines

Suite aux nombreux affrontements qui se sont déroulés autour du fort de Kéléna, les Avelars du clan Daxes aidés par le clan Rorim et par des Kelts ont réussi à s’emparer du fortin. Il l’ont démilitarisé et n’ont gardé que les abris pour d’éventuels voyageurs.



2. Voda démontre son importance dans la politique du monde

La légion de Kalandor et l’ambassadeur envoyé par Voda à Kéléna ont démontré par leurs actions héroïques et leur diplomatie qu’il fallait de nouveau compter avec la République dans le monde. En effet, même loin de leurs bases arrière, les Vodans ont su se montrer d’une importance cruciale dans la protection des peuples occidentaux.



3. L’Edrulie pleure deux de ses barons capturés par les Avelars

Le Baron Carlin et la baronne Kélé ont été capturés par les Avelars qui les ont emportés. Les Deux seuls savent ce qu’il va leur advenir !!!



4. Le temple revient à un équilibre… si on peut dire…

Le temple semble avoir subi de nouveaux rituels et plus personne ne peut y pénétrer. Seuls les Zlatvs et quelques personnes privilégiées ont pu rentrer dans la première salle sans avoir accès aux autres. Beaucoup de mystères semblent à découvrir autour de ce temple.




5. Guerre dans le Néméton

La Dualiade est maintenant bien lancée avec l’arrivée dans le Néméton du ban levé par le Roi Bel. Celui-ci manœuvre très rapidement pour aller à l’encontre des Avelars qui évitent le combat grâce à leurs éclaireurs qui ont facilement repéré l’armée Edrule. Kyriel est ses Rejlords tentent une approche différente mais jusqu’à ce jour , personne ne sait vraiment ce qu’il advient des légendaires cavaliers vu que les communications sont coupées entre les deux corps d’armée.

Parallèlement à ça, l’oppidum monté par les Kalandoriens et leurs auxiliaires sabariens s’est vu tellement harcelé par des Avelars venus de l’est que les légionnaires ont du se retraiter en abandonnant le fort pour trouver refuge dans le Patriciat. Les pertes ont été minimes des deux côtés mais la tentative d’encerclement de Kira par Aetius a échoué.



Conclusion :

Notre monde évolue toujours alors que des drames se jouent. Des peuples entrent en guerre tandis que d’autres s’allient. L’Edrulie arrivera-t-elle à se sortir de la mauvaise passe qu’elle vit avec la capture de deux de ses barons ? Kira parviendra-t-elle à repousser la Dualiade ? Voda pourra-t-elle affirmer de nouveau sa puissance ?

Tant de question auxquelles seuls vous pouvez répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jef
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 284

Personnage à Aube
Nom: Zvarono
Rôle: Protecteur
Délégation: Zlatv

MessageSujet: Mai à Juillet 425 : Jeu virtuel et résolution de bataille   Mar 30 Oct 2007, 16:33

Mai à Juillet 425
Jeu virtuel et résolution de bataille


Le début de l’été est la saison la plus propice aux guerres et l’été 425 ne fait pas exception. Encore une fois, le Néméton s’embrase au rythme du conflit entre Edrules et Avelars mais ce n’est malheureusement pas le seul théâtre de sanglants conflits.
Parallèlement à tout ceci, de nombreuses rumeurs se sont mises à circuler un peu partout sur le continent, véhiculées par les conteurs, les hérauts d’armes ou tout bêtement par les simples voyageurs ayant abusés au comptoir du coin !

1. Les Avelars passent à l’attaque
    Grâce aux talents diplomatiques de Kira, le clan Ales est venu la soutenir dans le Néméton contre l’ost royal de Bel II. Usant de leurs tactiques habituelles, le clan Rorim avait réussi à éviter le combat face à l’ost tout en l’encerclant, profitant de l’absence d’éclaireurs édrules. Les Ales pendant ce temps ont repoussé les Kalandoriens afin d’avoir le champ libre pour s’abattre sur l’ost royal.
    Ce dernier s’est donc retrouvé encerclé et en l’absence d’éclaireurs, la seule solution fut la retraite. Malheureusement pour les édrules, l’ost était menacé d’extermination par les Avelars qui les poursuivaient inlassablement et les harcelaient de très près.
    Alors que tout espoir semblait perdu et que les Drakes Fragorns et Valanks se démenaient pour organiser une retraite en bon ordre et pour pallier aux harcèlements Avelars, on entendit un cor venant de l’est. Kyriel et ses Rejlords avait réussi à percer les lignes avelardes qui le tenaient isoler de l’ost depuis un mois pour venir se placer entre le gros de l’armée avelarde et l’ost royal. Le Drake Rejlord fit démonter ses hommes dans la passe de Dagaron et, à leur tête, il leur ordonna de tenir coûte que coûte l’étroit passage pour permettre à l’ost de se retirer jusque dans le domaine Valank. Il envoya des messagers aux Drakes Fragorn et Valank leur demandant de protéger l’ost et d’organiser la retraite. Il envoya également un messager au reste de sa garde Rejlord lui intimant l’ordre de protéger le roi jusqu’à Bellures et d’ensuite venir le rejoindre à Celeb si les Deux lui prêtait vie après la bataille qui s’annonçait.

    Voici le scénario qui a été joué le week-end dernier à Paron :

    Les Avelars ont encerclés l'ost de Bel II et Kyriel s'interpose avec 400 gardes environ pour contenir les 2500 Avelars à peu de chose prêt et permettre au roi de se retraiter.
    Le principe est que les Avelars disposent de plusieurs types de "vagues" qu'ils vont pouvoir lancer sur les Rejlords qui ne regagnent pas leurs points d'armure ni de vie entre les vagues (juste un premier soin de permis entre chaque vague pour l’ensemble du groupe).
    Position des Rejlords sur le terrain: en bas de la montée vers le fort, sur le chemin qui mène en haut de la pinède.
    Les Avelars vont devoir lancer 4 vagues parmi les 3 suivantes (seules les vagues de type 1 ou 2 peuvent être doublées) dans l'ordre qu'ils veulent.
    type 1: archers et javeliniers: pas le droit d'approcher à moins de 10m pour les archers, 3m pour les javeliniers. Les archers ont 5 flèches au carquois, la vague prend fin quand il n'y a plus de projectiles à lancer.
    la vague vient de la descente depuis le fort ou depuis le "ravin"
    type 2: assaut léger: pas de boucliers, pas d'arcs, javelot et épée mais assaut séparé de tous les chemins possibles.
    type 3: assaut lourd: 2 archers et tout type d'armement, attaque depuis la descente ou le chemin du ravin.
    A la fin des 4 vagues, on voit s'il reste des survivants chez les Rejlords auquel cas, ils ont gagné.


    Cette bataille fut extrêmement délicate à mener des deux côtés, les talents de tacticiens étant absolument nécessaire pour les Avelars tandis que les Rejlords devaient absolument savoir se battre en groupe.
    Le scénario a été mené avec 4 Rejlords (3 en cotte de maille avec épée et bouclier et 1 en cuir avec arc et 2 épées) contre 6 Avelars dont l’équipement a été décrit ci-dessus.
    Si un des joueurs veut se faire plaisir et raconter en détail la bataille, qu’il n’hésite pas.

    A la fin de toutes les vagues, un Rejlord était mort tandis que les 3 autres arboraient de multiples blessures (plus de jambes pour 2 d’entre eux et une jambe en moins pour le troisième, plus qu’un point de vie au torse pour la plupart). La victoire a coûté cher mais Kyriel a tenu ferme, entrant ainsi dans la légende.

    De plus, les guerrières Serkis de Classivi, de retour de mission, ont tenu à porter assistance aux Rejlords mais sont arrivées trop tard pour les combats. Elles ont pris en charge les blessés et ont organisé le retour des légendaires gardes à Celeb, Kyriel refusant d’abandonner au pillage les nouveaux édrules des trois seigneuries qu’il a gagné.

    Le baron Morle des Valanks, à la lecture du rapport de son Drake, décida d’écouter son roi et de ne pas s’impliquer officiellement dans le Néméton. Ainsi, son Drake rentra à Kriann tandis que son héritière Soléné rejoignait également la capitale. Par mesure de prudence et afin de protéger sa frontière nord, il mis tout de même à la disposition de son fils Cijan (qui n’a aucun rôle officiel), seigneur frontalier, environ 200 cavaliers au cas où il y aurait besoin d’eux dans le coin…

2. Proclamation papale
    Sa Sainteté le Pape Florius Ier a pris la parole devant toute l’assemblée des fidèles le deuxième dimanche de juillet 425. Suite à la défaite édrule dans le Néméton, il a décrété que la première Dualiade prenait fin et que le Roi Bel II devrait assumer de ne pas avoir tenu ses promesses lors de sa demande de pardon. Il a également précisé que se lancer dans un acte aussi sanctifié qu’une Dualiade demandait de la préparation et ne consistait pas à se lancer le plus rapidement possible sur le Néméton pour en acquérir la plus grande part grâce à l’héroïsme d’un de ses subordonnés.
    Florius Ier en appel aux grands de ce monde pour réfléchir à un plan efficace et pour préparer la prochaine Dualiade.

3. Rumeurs en Edrulie
    Depuis peu, des hérauts d’arme parcouraient inlassablement le pays pour clamer le retour héroïque du baron Carlin qui est théoriquement prisonnier des Avelars. Les Edrules doivent en savoir plus tellement il serait difficile de passer à côté de ces hérauts.

4. Les Zabgards durcissent leur politique vis-à-vis des Sabariens
    La tribu Zabgard de l’ours a lancé une large attaque afin de se rendre maître d’un oppidum sabarien au sud de la Sélune. Ils ont réussi à passer la rivière assez discrètement pour n’être finalement repérés qu’à quelques lieues du fortin. Le siège fut long et hasardeux mais lors de leur assaut final, les Zabgards ont réussi à massacrer les derniers défenseurs et à capturer le fort.
    Néanmoins, au regard des pertes subies et de la présence de l’armée de la Sabarie unie, les Zabgards ont préféré piller le village et brûler le fort avant de se retirer de leur côté de la rivière. Quelles seront les conséquences de ce pillage ?

    Ce siège a été joué en 4 étapes avec nos règles de siège. Les 4 étapes avaient des conséquences sur la suite des combats et avaient des objectifs bien particuliers. Ces 4 étapes sont : approche, test des défenses, sortie et assaut final. Les Sabariens ont gagné les étapes 1 et 3, ont limité les dégâts dans le scénario 2 mais cela ne leur a pas permis de tenir lors de l’assaut final.

5. Des Aradiens auraient luttés contre les Avelars au nord des Doraines
    D’après des missives clouées discrètement sur tous les murs des grandes villes d’Arada, y compris Kalandor ; la fameuse « rébellion aradienne » aurait investie le nord des Doraines en plein territoire avelar après avoir traversé discrètement le no man’s land du Néméton. Depuis ces montagnes, les rebelles lancent des attaques sporadiques aux alentours d’Arkyon afin de rappeler aux Avelars que les Aradiens ne sont pas leurs esclaves. Ces raids sont aussi l’occasion pour les rebelles de voler des armes et de l’équipement.

6. Kalandor et Voda échangent des observateurs
    Suite aux négociations entre le préfet de la garde Prétorienne Caius Decimo et l’ambassadeur du Patrice de Kalandor Condate Tiberius ; il a été convenu que des observateurs seraient échangés entre les deux légions afin d’observer les tactiques respectives et ainsi améliorer l’efficacité générale des légions vodanes. Ce rapprochement de Kalandor et de Voda est brusque mais pas si surprenant que ça au vu de la qualité des diplomates Vodans à Kéléna et de l’envoyé d’Aetius récemment à Voda. De plus, le Patrice de Kalandor a nommé un édile, Condate Tiberius afin qu’il fasse le lien permanent entre Voda et Kalandor. Le patrice consent ainsi enfin à avoir un de ses hommes à Voda pour rapprocher Voda de ses légionnaires et faciliter les discussions.

7. Voda recrute
    Le Sénat vient de voter le recrutement d’equites afin de former une première unité de cavaliers lourds. Certaines rumeurs courent sur le fait que les formateurs de cette unité viendraient d’un pays étranger.


Conclusion :
Le Néméton est une fois de plus le centre de tous les regards. C’est un grand malheur pour les Edrules de devoir se retirer devant l’alliance des clans Ales et Rorims des Avelars mais les dégâts ont été limités. La fin de la première Dualiade s’achève donc sur un résultat mitigé : Arkyon n’a pas été reprise mais la moitié du Néméton à peu près est aux mains de dualiens, même si ces terres ont été les victimes de la politique de la terre brûlée avelarde. Mais combien de temps les troupes en place vont-elles tenir ?
Parallèlement à ça, un nouveau front important semble émerger avec l’augmentation du niveau de conflit entre les Zabgards et les Sabariens. Maintenant que la Dualiade est finie (même s’il y aura toujours des conflits dans le Néméton), il y a beaucoup d’intrigues qui vont se jouer autour des Zabgards et des Sabariens.



Merci encore à tous et à très bientôt j’espère !
Maxime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dha-ulgu.com/
Jef
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 284

Personnage à Aube
Nom: Zvarono
Rôle: Protecteur
Délégation: Zlatv

MessageSujet: Août à octobre 425 : Jeu virtuel   Lun 03 Déc 2007, 16:52

Août à octobre 425
Jeu virtuel


Après les événements tumultueux du début de l’été, cette période passe pour un temps d’accalmie dans la guerre faisant rage dans le Néméton.
Cela n’empêche pas les intrigues de se nouer et de se dénouer et il y a fort à parier que les conflits armés sont juste en suspend et que l’hiver 425 sera le théâtre de sanglantes batailles.
D’autre part, des personnalités qui s’étaient montrées discrètes jusqu’alors commencent à intervenir directement. Le Pape lui-même a lancé un grand appel aux dualiens comme détaillé ci-dessous.

1. Le Néméton, encore et toujours !!!
    Le Drake Kyriel rassemble des troupes à Celeb, équipant des volontaires aradiens en tant qu’archers et éclaireurs et accueillant les seigneurs Rejlords qui ont décidé de suivre leur chef et de lui venir en aide. Classivi des Serkis a lancé la construction d’un hôpital à Celeb avec les fonds des seigneuries. Kyriel a d’ailleurs invités ses lieutenants et ses amis le mois prochain afin de pouvoir attribuer deux des trois seigneuries aux « meilleurs de ses hommes » d’après ses propres dires. Il tient en effet absolument à récompenser ses fidèles en raison de leur courage et de leur dévouement.
    Il n’y a donc pas eu d’offensive édrule ce trimestre-ci et les Avelars ont eu les mains libres pour commettre leurs exactions. En effet, depuis l’arrivée du clan Ales sur le Néméton, les pillages redoublent et aucun habitant n’est plus en sécurité, même les habitants des alentours d’Arkyon qui s’étaient mis eux-mêmes sous la protection des Rorims.
    Parallèlement à ça, il semblerait que les Avelars aient quelques difficultés au sud du Néméton aux abords des Doraines avec des rebelles aradiens qui attaquent leurs campements en faisant des raids ressemblant plus à des assassinats qu’à de la vrai guerre; avant de s’enfuir dans la nuit. Ces raids ont semble-t-il redonné courage à certains aradien et une grande part de la milice d’Arkyon montée par Kira l’année dernière commence à déserter et à rejoindre cette rébellion prônant la survie et l’autogestion d’Arada au nom de la Dualité inflexible.

2. La guerre entre Zabgards et Sabariens s’intensifie
    Après le premier assaut conséquent et victorieux des Zabgards contre un oppidum sabarien, le général en chef Gunther Geier a pris les mesures qui lui semblaient juste.
    Il a ainsi renforcé les forces à la frontière et augmenter le recrutement et l’entrainement de ses hommes.
    Autant, aucun Sabarien n’a lancé d’assaut contre les terres zabgardes, autant, tout raid de ces derniers est sévèrement puni :
    Tout Zabgard osant venir les terres sabariennes a été tué puis empalé le long de la rive à la vue de tous. Au bout d'une semaine, les corps ont été décapités, démembrés et tous leurs viscères remplacés par des cailloux. Le tout a ensuite été renvoyé sur des barques de l'autre coté de la rive.
    L’objectif de Gunther est clairement de déshonorer les morts et d'empêcher le rite funéraire traditionnel zabgard de crémation en haut d’un échafaudage rituel devenant un lieu saint (rappelons que la religion zabgarde est de l’animisme amérindien).

    Ces méthodes semblent avoir refroidis les Zabgards de la tribu de l’ours jusqu’à ce qu’ils soient rejoint par la tribu mercenaire du renard et que les attaques reprennent. Les Sabariens empalent à tout va, devant faire face à des incursions de guérilla le long de la frontière.

3. Retour triomphal du Baron Carlin des Fragorns et des Mantis
    Faisant suite aux hérauts proclamant ses faits, Carlin est entré à Parnon escorté par la garde prétorienne et par ses plus fidèles cavaliers. Il a traversé le pont séparant Voda de l’Edrulie au bras de sa nouvelle femme, Sola Liviani qui l’a libéré des Avelars. Cette arrivée triomphale et hautement symbolique a été immédiatement suivie par un discours de Carlin. Ce dernier a décidé de fonder le comté de ??? regroupant les baronnies Fragorns et Mantis. Carlin conserve le titre de baron Fragorns et va se rendre chez les Mantis afin de trouver un successeur à Kélé qui lui fera serment de vassalité en tant que nouveau comte. Le Drake Mantis a pour l’instant été nommé régent de la baronnie et ce dernier a immédiatement prêté serment de vassalité au comte Carlin et à son épouse la comtesse Sola Liviani.
    Le comte Carlin a décidé d’établir sa capitale comtale à Métor et démarre les travaux de construction d’un castel. De nombreux nouveaux édrules, fanatisés par le prestige de leur seigneur, se rassemblent déjà sur les lieux des constructions pour avoir le privilège d’obtenir une métairie non loin de leur maître. Des guerriers Mantis et Fragorns commencent de plus à se regrouper autour de Carlin tandis que des formateurs Vodans se mettent à entrainer les piétons Fragorns.
    Le comte a su s’entourer de personnes compétentes et son mariage scellant une alliance avec Voda, une nouvelle ère s’ouvre pour le comté de ???. Carlin a réussi à asseoir son pouvoir récemment gagné et à fonder une nouvelle dynastie de hauts seigneurs édrules, le pape ayant annulé son testament inscrivant le roi Bel comme héritier de Carlin tant que ce dernier n’a pas lui-même d’héritier.
    Nombre d’édrules se demandent maintenant quelle va être la réaction des autres grands vassaux et surtout celle du roi face à une telle montée en puissance du comte Carlin.

4. Proclamation papale
    Sa sainteté le Pape Florius Ier a fait parvenir la missive suivante à toutes les capitales régionales des provinces dualienne. Un édit papal a été affiché et des crieurs ont fait l’annonce suivante sur toutes les places publiques de Voda, d’Edrulie, d’Arada, de Sabarie et à Zlatva même :

    « Moi, Florius Ier, Pape de notre très sainte Eglise dualienne, fait parvenir à tous les croyants ces mots afin de rassurer les âmes apeurées et de fortifier les volontés.
    De nombreuses rumeurs ont couru sur le peuple sabarien et d’éventuelles distensions entre leur clergé et la papauté. Que chaque dualien le sache, il n’en est rien. Loin du schisme annoncé par le félon Helmut, le prêtre Théodulf a mis sur pied l’extension de la volonté de Gallus. Depuis de nombreux mois déjà, il a rassemblé les meilleurs guerriers sabariens en un corps d’élite galvanisé par leur foi et par les prêches de leurs religieux. Ces guerriers religieux sont maintenant prêts pour former le fer de lance de la rédemption de tout un peuple. Ces guerriers de la foi ont décidé de sacrifier leurs âmes en s’éloignant de la bonté de Jorie pour que notre sainte Déesse en fasse profiter les nécessiteux. Ils ont aussi décidé d’endosser la félonie d’un des leurs et de partir en guerre trouver la rédemption de tout leur peuple.
    Que les âmes apeurées se rassurent car notre Sainte Eglise tant en danger ne les abandonne pas. Le symbole même de notre religion, le sanctuaire d’Arkyon retrouvera sa magnificence et plus jamais les peuples barbares ne viendront perturber la paix de Jorie.
    Il est temps pour l’Eglise de protéger ses fidèles et aux fidèles de s’engager sur la voie de la foi, seuls et sans leurs chefs.
    J’en appelle donc à tous les hommes de bonne foi, prenez vos armes, fourbissez vos armures et rendez-vous à Glaubenburg rejoindre les hommes du patriarche Théodulfe. Donnez à ces derniers l’occasion de se racheter en menant la seconde Dualiade.
    Arkyon sera reprise pour la plus grande gloire des Deux et ce jour là, nous pourrons nous retourner et voir que c’est la volonté des hommes de bonne foi qui a triomphé et non celle des grands de ce monde et leurs intrigues politiques.
    ALLEZ, DUALIES ET COMBATTEZ POUR LA REDEMPTION DE TOUTES NOS ÂMES ! »


    De plus, au regard de la situation dans le monde, le Pape a rassemblé un conclave des plus éminents religieux pour étudier la présence du mal et de son incarnation afin de la combattre la plus efficacement possible. Peu de nouvelles sortent de ce concile mais la cardinale de Voda a déjà annoncé que le mal avait trois incarnations qui pouvaient se retrouver partout et qui n’avait rien à voir avec les païens même si elles se retrouvaient fréquemment chez eux. L’espoir de voir tous les peuples unis dans leur lutte contre le mal est au cœur de la cardinale, a-t-elle proclamé lors d’une distribution de pain aux pauvres.


Conclusion :
Ce trimestre semblait plus calme car presqu’aucun conflit n’a été mené ouvertement. Cela a justement permis aux personnages de regrouper leurs forces et de préparer leurs sales coups.
Il y a fort à parier que le rapport de décembre sera riche de conflits ouverts.



Merci encore à tous et à très bientôt j’espère !
Maxime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dha-ulgu.com/
Jef
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 284

Personnage à Aube
Nom: Zvarono
Rôle: Protecteur
Délégation: Zlatv

MessageSujet: Novembre 425 à janvier 426 : Jeu virtuel   Mer 20 Fév 2008, 12:10

Novembre 425 à janvier 426
Jeu virtuel


Après la proclamation de la Dualiade, les événements se sont enchaînés et les conflits ouverts ont germés un peu partout dans le monde. Au milieu de cette tourmente, il est bien dur pour les populations de savoir vers qui se tourner !

1. La Dualiade bat son plein
    A la demande du pape, des hommes de bonne foi se sont rassemblés à Glaubenburg en Sabarie afin de former une armée destinée à reprendre la ville sainte d’Arkyon. Les Eclairés, ordre de moines guerriers ont pris en main la formation de ces guerriers et la direction de la Dualiade. Pour la première offensive, l’armée régulière sabarienne a été jointe aux dualiés et les Avelars du clan Ales n’ont pu résister devant la puissance de l’armée coalisée. Néanmoins, l’armée régulière s’est retraitée afin de retrouver ses positions à la frontière zabgard pour prévenir de toute incursion. Les Eclairés, quant à eux, ne cessent de prôner une attaque massive vers Arkyon.
    En dépit du succès de l’assaut initial des dualiés, les Avelars du clan Ales ont réussi à se regrouper sous la bannière de la khan Kira qui a réussi à gagner du temps face aux Edrules. Les dualiés auront donc à faire à l’intégralité de deux clans avelars et leurs lignes de communication sont déjà durement mises à mal.

2. Les Rorims appliquent de nouveau la politique de la terre brûlée
    Kira a organisé une entrevue avec le Drake Kyriel des Rejlords. Visiblement, ils n’ont pas réussi à trouver un accord car la Khan dans les jours qui suivirent, a fait reculer ses troupes en brûlant tout sur son passage. Les Rorims contrôlent toujours la passe de Dagaron ainsi que la forêt de Joria, bloquant toute progression aisée des Rejlords.

3. Prise du no man’s land dans le Néméton
    Suite au retrait des Avelars, le Drake Kyriel a envoyé ses hommes pour repousser la frontière plus au nord et pour porter assistance aux populations aradiennes du no man’s land. Ces pauvres aradiens luttant pour survivre et reconstruire leurs vies ont accueilli l’aide des Rejlords avec soulagement.
    Parallèlement à ça, le Patrice Flavius Aetius, très certainement renseigné par des espions, a également mit en branle sa légion et a avancé au sud, prenant une part du no man’s land également. Les populations locales étaient toutes aussi contente de voir arriver les Kalandoriens, heureuses d’avoir enfin des protecteurs contre les Avelars, quelqu’ils soient.

4. Pillages chez les Mantis
    Les clans avelars Ictes et Daxes ont semble-t-il entamé nue compétition visant à piller le plus de villages Mantis. En effet, en l’absence d’un pouvoir fort, les guerriers luttent tant bien que mal contre les rapides Avelars qui font fortunes au dépend des Mantis. Heureusement pour ces derniers, le comte Carlin vient d’arriver avec une imposante armée et commence à organiser les défenses et à fortifier la frontière.
    Il y a fort à parier que les Zlatvs profitent de ces pillages en territoire édrule pour souffler et se préparer pour les prochains assauts.


Conclusion :
Ce trimestre a vu les frontières se mouvoir autour de l’Edrulie et du Néméton tandis que différents peuples entraient en action.
A vous de faire en sorte que d’autres peuples interviennent plus et acquièrent la gloire qui leur revient de droit !


Merci encore à tous et à très bientôt j’espère !
Maxime


Dernière édition par Jef le Mer 20 Fév 2008, 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dha-ulgu.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Année 425 : Les ruines de Kéléna   

Revenir en haut Aller en bas
 

Année 425 : Les ruines de Kéléna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Association Aube :: Le Monde de Aube :: L'évolution du monde -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit