Partagez  | 
 

 TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Ophira
Secrétaire
avatar

Nombre de messages : 977

Personnage à Aube
Nom: Gaëlle
Rôle: Selon les besoins (Classivi)
Délégation: Orga (Edrule)

MessageSujet: TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)   Mar 11 Déc 2007, 17:43

Laissez moi vous conter l’histoire d’un homme, un homme qui se bat pour les autres, pour son peuple, pour son pays, pour la liberté.
Un homme loyal, qui a prouvé maintes fois sa valeur pour sauver son peuple.
Laissez moi vous conter l’histoire du premier des Edrules.
Et moi, Garance Plume de Nuit, je vais, en vous contant son histoire, lui rendre hommage. Car cet homme, je l’ai rencontré…il m’a sauvé la vie, il m’a rendu ma liberté !!

Kyriel, tel est son nom, Rejlord au service de l’Edrulie. Il se dit que lorsque Celeb, son père, déposa son épée dans le creux de sa main à sa naissance suivant la tradition rejlord, Kyriel la serra si fort que son père eu du mal à la lui reprendre.

Il grandit entouré de ses parents. Sa mère, dont on ne sait grand-chose, lui apprit avec toute sa douceur, l’amour de son peuple, le respect et l’art des soins qui lui était utile lorsqu’il revenait de chaque entrainement auprès de son père.
Dès que son statut de Drake auprès du Seigneur Bel le lui permettait, Celeb passait du temps avec Kyriel afin de lui apprendre à devenir un rejlord. Son fils le suivait, écoutait et appliquait son enseignement respectueusement et avec intérêt. Il apprenait aussi de lui-même, écoutant attentivement autour de lui dès que son père était occupé.

Alors qu’il venait d’avoir six ans, Celeb décida qu’il était temps pour Kyriel, qui avait déjà beaucoup appris et retenu, de connaître la réalité des combats, les horreurs de la guerre.
Il l’emmena donc sur le champ de bataille en Arada. Kyriel, du haut de son jeune âge, défendit son honneur de rejlord, bien décidé à montrer ce dont il était capable. Pas un instant il ne perdit du terrain contre les vodans, se démenant l’épée à la main, démontrant déjà sa ténacité, sa vaillance, sa valeur pour défendre son peuple.

Lorsque la bataille prit fin, Kyriel rejoignit son père à quelques mètres de lui. Malgré le sang qui teintait ses vêtements et ses cheveux, on ne voyait plus chez cet enfant que son regard déterminé.
A leur retour, Celeb reçut l’honneur d’apprendre le métier des armes à l’enfant de son seigneur, Kyriel continua son apprentissage aux cotés de l’héritier.

Il accompagna ce dernier et son père lorsque le jeune Bel fut emmené à son tour sur un champ de bataille. Les deux jeunes grandirent ensemble et se lièrent, n’ayant que trois ans d’écart. Kyriel passa son enfance en pleine migration avec l’esprit de devoir chaque jour vaincre pour pouvoir survivre.
C’est en guerrier accompli qu’il participa entièrement au siège de Voda aux cotés de son père à l’âge de douze ans.


Secrétaire, logisticienne, couturière, cuisinière, bricoleuse... Petite Fée quoi!!!

Terre de conquête, à chacun ses armes
Plume et Epée unies, Hardies Soeurs Serkis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophira
Secrétaire
avatar

Nombre de messages : 977

Personnage à Aube
Nom: Gaëlle
Rôle: Selon les besoins (Classivi)
Délégation: Orga (Edrule)

MessageSujet: Re: TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)   Mar 11 Déc 2007, 17:44

Lorsque le siège prit fin, les Edrules s’installèrent sur leur nouvelle terre. Bel monta sur le trône, Celeb à ses cotés. Celui-ci continua d’éduquer officiellement l’héritier et ainsi, Bel fils et Kyriel passèrent leur adolescence en pleine fondation de l’Edrulie.
Kyriel se désintéressa très vite des affaires publiques, écoeuré par les manœuvres politiques qui pleuvaient. Il préférait rester dans l’ombre afin de soutenir son ami, agissant discrètement lorsqu’il le fallait.

Bel père, devenu roi d’Edrulie, lança le 1er grand ban pour aller se battre contre les avelars qui les menaçaient. Kyriel, ainsi que le jeune Bel, portaient haut leur couleur au sein de la garde rejlord menée par Celeb.
Malheureusement, la bataille n’eut pas le dénouement escompté et le roi périt des mains du Grand Khan alors que le jeune Bel, héritier, disparut pendant la bataille.
Celeb tint sa promesse de protéger l’héritier aider par Kyriel. Ils reprirent le corps du Roy Bel et réussirent à retrouver son fils laissé pour mort sur le champ de bataille. Il leur fallait maintenant rentrer à Bellures car ils étaient conscients que l’absence du Roy sur le trône provoquerait le chaos.

Trois mois durant, Celeb et Kyriel luttèrent pour ramener leurs souverains à Bellures et survivre. Celeb mourut d’une flèche avelarde. Après lui avoir rendu l’hommage qui lui était dû, Kyriel prit sa suite, bataillant doublement tandis que le jeune Bel était au plus mal.
Harcelé par les avelars et les traîtres édrules, il fut contraint de se replier dans une grotte où il déposa ses deux souverains.
Les premières lueurs du jour illuminèrent les flancs des collines, la brume se dissipa peu à peu et l’on pouvait voir des ombres silencieuses gravir la colline vers la grotte.
Kyriel les avait aperçu. Saisissant son arc, il vida son carquois sur les assaillants, faisant mouche à chaque fois. Alors, pour l’honneur de son père et pour tenir la promesse que Celeb avait faite au Roy Bel, il saisit son épée et combattit de nombreuses heures sans répit, au corps à corps, sans se soucier des blessures qui lui étaient infligées.
Malgré leur nombre, Kyriel finit par s’en défaire à force de volonté et de détermination. Il pu enfin souffler, se repliant au fond de la grotte afin de se reposer et de penser enfin ses plaies.
Le second assaut ne tarda pas à venir, abrégeant l’attente insupportable. Des ombres s’infiltrèrent à l’arrière de la grotte. Kyriel reprit le combat, frappant sans cesse ses ennemis en surnombre. Une flèche avelarde se ficha dans son flanc, le déstabilisant, lui coupant le souffle d’un éclair de douleur.
Le jeune Bel, à peine conscient, prit en main le sabre du grand Khan. Il se leva avec difficulté et se plaça dos à dos avec son plus fidèle guerrier, son ami.
Les combats furent d’une violence incroyable, aucune pitié n’était perceptible, les deux hommes se battaient avec l’énergie du désespoir. Mais deux heures de combats intenses finirent par faire vaciller les deux édrules totalement exténués, souffrant de multiples blessures. A moitié à genoux devant leurs ennemis, ils ne voulaient cependant baisser les bras et continuaient de se battre jusqu’au bout.
Alors qu’un chef avelar et un seigneur édrule s’avançaient triomphant et levaient leurs épées au dessus de la tête des rejlords, ils furent coupés dans leur élan, transpercés de part en part par des flèches. Une pluie de projectile s’abattit alors sur les derniers assaillants.
Kyriel n’eut que le temps d’apercevoir les guerrières qui étaient venues à leur secours avant de sombrer dans l’inconscience.
Classivi, envoyé par Amel des Serkis, était partie à la recherche du jeune Roy avec son détachement de guerrières. C’est au bout de trois longs mois difficiles de recherches délicates qu’elles réussirent à retrouver les deux rejlords et à leur apporter leur aide. Classivi et ses guerrières soignèrent les deux blessés afin qu’ils puissent se remettre et entrer dans Bellures comme il se doit.
Un mois plus tard, des gardes de Bellures aperçurent un guerrier approcher. Il portait la bannière du Roy. Kyriel entra dans Bellures sans un mot et se dirigea vers la salle du trône où tous les hauts dignitaires étaient rassemblés. Toujours silencieusement, il ficha la hampe de sa bannière dans le pavé et dégaina son épée. Les Rejlords refermèrent les portes sur cet instant. On entendit plus alors que des cris, des lamentations, des supplications avant que le silence ne finit par s’abattre dans le donjon.
Les Rejlords ré ouvrirent alors les portes pour laisser passer le jeune Bel. La scène était saisissante, une rivière de sang s’écoulant entre les dalles, des cadavres jonchant le sol.
Le jeune Bel brandit le sabre du Grand Khan et prit la parole pour appeler à l’union de l’Edrulie et rappela le sort des traîtres. Kyriel lança alors un puissant « Hardi pour l’Edrulie ». Et les Rejlords et Serkis assemblés lui répondirent : « Hardi pour le Roy ».

Bel II commença son règne de façon sanglante. Kyriel fut nommé Drake Rejlord à la suite de son père. La reconstruction de l’Edrulie commença alors, la paix semblait vouloir s’installer.


Secrétaire, logisticienne, couturière, cuisinière, bricoleuse... Petite Fée quoi!!!

Terre de conquête, à chacun ses armes
Plume et Epée unies, Hardies Soeurs Serkis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophira
Secrétaire
avatar

Nombre de messages : 977

Personnage à Aube
Nom: Gaëlle
Rôle: Selon les besoins (Classivi)
Délégation: Orga (Edrule)

MessageSujet: Re: TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)   Mar 11 Déc 2007, 17:44

Quelques années plus tard, les évènements extérieurs à l’Edrulie décidèrent Bel II à inviter des représentants des peuples extérieurs à se rassembler pour un grand banquet, ouvrant par la même occasion le tournois des cinq dragons aux étrangers dans l’honneur et la fraternité.
Ce fut à cette occasion que Kyriel, qui était toujours resté dans l’ombre, demandant que son nom ne soit pas présent dans les récits d’Edrulie, révéla qu’il était le Drake, celui qui avait sauvé le Roy Bel II et l’Edrulie.
Il participa pleinement lors du tournoi, dédiant ses combats à la liberté qui lui était chère.
Des combattants avelars, zabgards, sabariens, kalandoriens, aradiens s’affrontèrent. Kyriel s’illustra dans chacun de ses combats, n’hésitant pas à ôter certaines pièces de son armure pour se mettre à égalité avec ses adversaires.
Pour la gloire des Rejlords, il remporta le tournoi, de par sa verve et ses attaques rapides et surprenantes, montrant ainsi que les guerriers édrules font partie des meilleurs que la terre porte. Il reçut en récompense une seigneurie dans le Néméton.
Vint alors l’heure du banquet…et le début de nouveaux soucis pour l’Edrulie. En effet, alors que les invités étaient tous attablés, profitant du festin que leur offrait le Roy, la Cardinale de Voda arriva, en retard.
Représentante du pape et de la Dualité, elle demanda sa place à la table haute. Le Roy refusa obstinément, d’une façon qui ne lui ressemblait pas. Il était hautain et ne cédait pas. Un silence glacial s’abattit sur la salle. Lorsque la voix de la Cardinale s’éleva pour prononcer l’excommunication, les dualiens présents dans la salle furent saisis d’effroi.
Puis, elle quitta le castel, jetant l’opprobre et laissant la révolte couver dans toute l’Edrulie.
Sous la pression du conseil des barons, Bel II présenta ses excuses à la Cardinale, qui le châtia en l’obligeant à déclarer la dualiade contre les Avelars afin de reprendre Arkyon. Les négociations ayant de toutes façons échouées, les Avelars avaient fui, emportant l’épée d’Oblah Khan avec eux.
Bel II déclara donc immédiatement la guerre aux Rorims, envoyant Kyriel et une partie de sa garde Rejlord au nord pour livrer bataille. Un rude combat fut engagé. Malgré la qualité des guerriers édrules, les avelars étaient trop nombreux et obligèrent les rejlords à se retirer chez Néléon pour panser leurs plaies, perdant la seigneurie que Kyriel avait gagné au tournoi.
Tout juste un mois plus tard, Kyriel mena ses troupes contre les Rorims. Organisé, avec finesse et doigté, il défit les troupes avelardes, repoussant par la même occasion la frontière édrule de 15 lieues au nord.
Mais les Avelars allèrent plus loin que le simple fait d’essayer de bloquer la progression des Rejlords. Ils capturèrent des Aradiens afin d’en faire des esclaves. Le convoi fut repéré par des éclaireurs rejlords qui en informèrent Kyriel.
Lui qui se battait chaque jour pour la liberté ne pouvait laisser des gens sans défense être réduit en esclavage. Il décida de lancer ses troupes, moitié moins nombreuses, contre celles des Rorims. La charge fut violente, impitoyable de par la détermination de Kyriel.
Très vite, les avelars se retraitèrent, ne pouvant soutenir la pression des Rejlords. Ceux-ci percèrent les lignes ennemies et revinrent suivis des Aradiens sauvés de justesse.
Kyriel prit du même coup possession d’une seigneurie de plus et y fonda Celeb en l’honneur de son père afin de donner un toit à ceux qu’il avait sauvé ;
Pour les Rejlords, qui combattaient seuls depuis 7 mois sans cesse, ce repos fut le bienvenu.
Celeb prit peu à peu forme. De nombreuses yourtes furent installées, Rejlords et ceux qu’ils avaient sauvés se côtoyaient. Chacun apportait ce qu’il pouvait aux autres. Certains aradiens se portèrent volontaires pour aider les Rejlords. Connaissant la région, ils devinrent éclaireurs permettant ainsi à Kyriel d’avoir nombre d’informations complémentaires.
Des palissades furent levées, le village s’organisait afin de faire vivre tous ceux qui y habitaient. Mais bientôt, le Roy Bel II et l’ost arrivèrent à Celeb. Sur ordre de Bel II, Kyriel tenta alors une approche différente avec ses Rejlords : ils devaient servir d’appât et attirer les Avelars afin que le Roy et l’ost puissent les prendre par surprise à revers.
Mais un ost sur la terre brûlée du Néméton ne passe pas inaperçu et les Avelars vinrent à leur rencontre, se souciant peu de quelques cavaliers. La communication fut alors coupée et personne ne savait ce qu’il advenait des légendaires cavaliers.
La bataille était plus ardue de jours en jours, les Avelars toujours plus nombreux suite à l’alliance de certains clans. L’ost tentait une retraite tant bien que mal pour pallier aux harcèlements des Avelars.
Soudain un cor se fit entendre…plusieurs fois…le son venait de l’est…
Les Rejlords, menés par Kyriel, avaient percé les lignes avelardes qui les tenaient isolés depuis un mois et se placèrent entre l’armée avelarde et l’ost royal.
Le grand Drake Rejlord s’arrêta dans la passe de Dagaron, descendit de son destrier suivi par tous ses hommes. Puis, se plaçant à leur tête, il leur demanda de tenir quoi qu’il advienne le passage étroit afin de permettre à l’ost de se retirer derrière les frontières édrules. Kyriel envoya des messagers, certains aux autres clans pour leur demander de se charger de la retraite, d’autres auprès des gardes Rejlords présents dans l’ost afin de leur demander haut et fort de protéger le Roy jusqu’à Bellures puis de venir le rejoindre si les Deux lui accordait de rester en vie.
La bataille fut extrêmement délicate, les Avelars attaquaient par vagues, de différentes façons. Les Rejlords, plus unis que jamais tenaient bon, se battaient sans répit. Kyriel encourageait sans cesse ses hommes, se battant à leur cotés, faisant fi des blessures qui lui étaient infligées, ne lâchant pas une once de terrain devant les assaillants. Et les Rejlords, entraînés par la détermination de Kyriel, finit par avoir raison des Avelars.
La victoire avait coûté cher, de nombreux hommes étaient tombés. Mais pour ceux qui étaient mort dans la gloire et pour ce chef qui les avaient mené à la victoire, on pouvait entendre dans la passe, reprise sans cesse par les guerriers : « plutôt la mort, que la souillure !! »

Assis dans un coin, Kyriel tentait de panser ses blessures, pensant à ses hommes, les écoutant un demi sourire au coin des lèvres, fier d’eux.
Il s’arrêta net quand une paire de bottes s’arrêta devant lui et qu’une voix qu’il n’avait pas entendu depuis longtemps s’éleva pour lui proposer de l’aide. Il leva les yeux et découvrit Classivi. Kyriel demanda qu’on s’occupe d’abord de ses hommes, sur quoi Classivi s’écarta pour qu’il voit que les 200 guerrières Serki étaient déjà attelées à cette tâche. Alors, de plus ou moins bon gré, il laissa la Serki le soigner.
De retour de mission, elles n’avaient pu arriver à temps pour leur apporter un soutien durant les combats, mais elles étaient quand même venues coûte que coûte, sans savoir ce qui les attendaient et portaient maintenant assistance à ces combattants héroïques et à leur Drake légendaire.
Elles prirent en charge les blessés et organisèrent le retour à Celeb. Kyriel tenait à protéger ces terres et les nouveaux édrules qui s’y étaient installés et qui lui faisaient confiance. Il refusait de laisser la ville qu’il avait fondée en mémoire de son père aux mains des Avelars, aux pillages, aux tueries…
Les portes de Celeb s’ouvrirent devant les gardes Rejlords passés dans la légende. Kyriel, couvert de bandages, chevauchait en tête du détachement aux côtés de Classivi. Alors que les visages des Aradiens s’éclaircissaient à l’annonce du retour des Rejlords, des yeux se mirent à couler quand ils virent les pertes et les blessures de ceux qu’ils avaient côtoyés et appris à apprécier. De nombreuses mains se tendirent pour aider les guerriers à descendre de leur monture et finir les travaux de soins entamés par les Serkis.
Quelques villageois tendirent leurs bras pour aider le Drake à descendre de sa monture mais ce dernier refusa et malgré l’évident effort que cela lui demandait, il mit pied à terre avant de récupérer son étendard que portait un de ses lieutenants. Kyriel s’avança péniblement vers une hauteur et planta à son sommet le drapeau, arborant un dragon volant au dessus d’un océan de sang aux yeux de tous.
« Ce dragon volera au dessus de Celeb jusqu’à ce que ma lignée s’éteigne. Jamais personne ne m’obligera jamais à abandonner ceux que j’ai un jour juré de protéger. L’ost recule derrière l’ancienne frontière sur ordre du roi mais je ne peux me résoudre à suivre cet ordre. Je suis Kyriel, Drake Rejlord, le seigneur des seigneurs et en tant que tel, j’en appel aux anciennes traditions et demandent à mes guerriers de me rejoindre pour leur dernière chevauchée. J’en appel aussi à vous ma nouvelle famille, à vous qui ne rêver qu’une chose : protéger vous-mêmes vos enfants. Je vous offre cette opportunité et ferait distribuer aux volontaires des arcs pour soutenir les cavaliers édrules.
Dragons, vous qui m’avez rejoint par honneur ou par amitié, gardes, guerriers, seigneurs Serkis et vous aussi éclaireurs et archers ; vous qui donnez votre sang pour cette infime murmure qu’est l’esprit du peuple édrule, regardez autour de vous !
Voyez monter vers les cieux cet esprit émanant de chacun de ceux qui prennent les armes pour une cause juste, respirez la brume de nos âmes s’unissant vers le même objectif, sentez au plus profond de vous ce que vous venez de gagner : la LIBERTE !!!
Quand la plaine sera rouge de notre sang et couverte des cadavres de nos ennemis, quand nous aurons vaincu dans ce monde ou dans l’autre ; alors le monde saura à jamais que nous étions déjà libre et avons choisi notre destin. Jamais personne ne nous volera cet honneur et cet esprit car voilà ce que nous sommes : les légendaires cavaliers dragon qui jamais ne faillissent ! Nous sommes ceux qui aimons notre mort car elle est la preuve de cette liberté et de cette gloire qui nous unissent en ce cri éternel : PLUTOT LA MORT QUE LA SOUILLURE !!! »

Saisissant l’étendard des Serkis, Classivi s’approcha de Kyriel. Restant quelque peu en contrebas, elle brandit le dragon à plume, marquant ainsi leur alliance avec les Rejlords. Elle interpella alors les Serkis : « Pour les Rejlords, PLUME ET EPEE UNIS, HARDI SŒURS SERKIS»
Les guerrières lui répondirent et elle reprit alors : « PLUTÔT LA MORT QUE LA SOUILLURE !! » suivie par tous ceux présent en cet instant sous le regard de Kyriel, Légendaire Drake Rejlord…


Secrétaire, logisticienne, couturière, cuisinière, bricoleuse... Petite Fée quoi!!!

Terre de conquête, à chacun ses armes
Plume et Epée unies, Hardies Soeurs Serkis


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb, c'est bien

avatar

Nombre de messages : 544

Personnage à Aube
Nom: prend ça et attend dehors, j'arrive
Rôle: habilleur de PNJ
Délégation: backstage

MessageSujet: Re: TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)   Lun 11 Fév 2008, 07:25

très belle histoire

dans la dernière partie du récit, qu'est ce qu'il a pris cher le Kyriel ce jour là, je le revois jettant son bouclier suite à une flèche malancontreusement perdue Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)   

Revenir en haut Aller en bas
 

TEXTE - La Geste de Kyriel (par Garance Plume de Nuit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Association Aube :: Le Monde de Aube :: Créations des membres -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com